Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 09:20

Chanteur de slam - Grand Corps Malade - Midi 20





C
’est l’histoire d’un homme fauché en plein vol. Profondément blessé au cœur et à l’âme, il a connu la traversée du désert. Puis est remonté à la surface, a repris une grande bouffée d’air, et nous fait partager son expérience, sa vie, sa vision et ce qu’il en a tiré comme leçons.
 
Sur quelques notes de piano et la mélancolie d’un violon, une voix grave et suave nous raconte que pour lui et d’autres amis, « le jour se lève » et qu’ils entament le second acte de leurs vies. Qu’après avoir galéré et désespéré, ils ont décidé de se relancer et que plus rien ne pourra les arrêter. Il nous raconte qu’il a grandi « dans cette banlieue nord de Panam’ qu’on appelle Saint-Denis » et que la vie là-bas, c’est pas si terrible que l’on dit. Il nous raconte qu’il a retrouvé confiance en la vie, qu’elle ne lui a pas fait de cadeaux, mais que c’est justement ça la vie. Qu’elle réserve des surprises, bonnes ou mauvaises, mais qu’il suffit parfois d’être là, en éveil, et de «  dormir sur ses deux oreilles »
 
Fabien, alias « Grand corps malade », est devenu tétraplégique suite à un accident de malheur. Il a cru que c’était son heure, puis a compris que ce n’était qu’une heure. Que si la vie a une horloge, pour lui, il n’est encore que « midi 20 » et qu’il a tout l’après-midi pour faire en sorte que tout ça ne soit pas vain.
 
Il lance des lueurs d’espoir aux jeunes qui ont le cafard, en répétant «  j’te jure, ça va chémar ». Il parle de son « sixième sens » qu’il a acquis à force d’être cloué sur sa chaise et sur un lit. Il invite au voyage, à se promener sur les rivages, à vivre au jour le jour, à puiser tout ce qu’il y a autour, à se promener, faire des détours, à découvrir de nouveaux chemins, comme lui qui «  ne connaissais pas Paris le matin ». Et puis il a découvert les mots, le slam, les rimes et des poètes qui nous enflamment. Il a essayé, et depuis, ne s’est jamais arrêté. Il cherche des bons mots, se balance de phrases en phrases, et ce Grand Corps Malade est devenu « chercheur de phases ». Il nous conte aussi l’amour de la poésie, des histoires, des légendes, des poèmes qui font la ronde et des « Parole du bout du monde ». Que tout ça, quand ça s’emballe, toutes ces rimes sur scènes, ressemblent à un « attentat verbal ».  
 
Mais ce grand dur, à la voix roque, a aussi un cœur très pur, qui a connu l’amour et ses destins, qu’il compare subtilement à des « voyages à train ».  Notre grand bonhomme a déjà bien vécu, et quand il regarde en arrière, il voit que ça défile à la vitesse de la lumière. Alors il retrace ses actes manqués et se dit parfois «  j’ai oublié ». Mais parfois, il aime se poser, regarder la vie se dérouler. « Vu de sa fenêtre », il y a plein de choses à raconter.  En 29 ans, il en a fait des « rencontres » qui lui ont appris la vie. Tel un homme instinctif, guidé par « sa tête, son cœur et ses couilles » depuis qu’il a été écorché vif.
 
Au final aujourd’hui, ce qui l’accroche à la vie, c’est le pouvoir de ses écrits. Un crayon, un papier, et le tour est joué. Le pouvoir de l’écriture, c’est sans aucune autre mesure. Ce qui compte pour lui maintenant, c’est de pouvoir « toucher l’instant », d’assembler des milliers de lettres pour pouvoir jouir un moment, des « quelques secondes du poète qui échappent à l’espace temps. »

Si dessus, les titres de son premier album
, que j'espère vous avoir fait un peu découvrir, avec ma prose à moi.

Repost 0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 08:46

 

Petite-fille-copie-1.JPG




Cet article est une dédicace à tous les gens qui ont perdu un proche. Amis ou familles, qu'ils soient partis il y a un an ou un jour, je sais que la blessure est là et qu'il restera à jamais une cicatrice. Alors pour tous ceux qui souffrent, chaque jour, du manque de leur proche, voici quelques paroles qui nous rappellent que l'on est pas seul dans notre malheur, et qu'ils nous regardent peut-être de là haut. Alors courage et tête haute.

 

Pensée et amitié à tous.

Cliquez ci-dessous pour voir les clips et entendre la chanson.

" Un ange dans le ciel " 
Kool Shen – « Dernier round » - 2004

" Reposez en paix "
Corneille – « Le marchand de rêves » - 2006


" Nan's song"
Robbie Williams – "Escapology" - 2005



Les paroles :


" Un ange dans le ciel " 
Kool Shen – « Dernier round » - 2004
 
Chère Vivi, je t'écris cette lettreundefined
Plein de solitude, l'âme en peine comme d'habitude
Depuis que t'es partie
Depuis que t'es plus là
C'est plus la même
J'ai perdu ma Reine
Et d'un coup mon royaume tout entier s'est vidé
Mon visage aussi s'est ridé, mon coeur lui s'est bridé
Un truc en moi ce matin-là s'est brisé
Et même si je réponds ça va merci
J'ai dans la bouche comme un mauvais goût d'inertie
J'essaye de le masquer mais c'est dur Vivi, je te jure ouais, putain c'est dur
J'ai l'impression qu'il y a plus rien, j'ai peur en fait
Depuis que tes yeux me regardent plus, il se passe plus rien
J'ai plus même trop en fait je le sais ouais
Et ça je le vis mal
J'enchaîne les merdes et t'es plus là au final
Il me reste quoi à moi à par des souvenirs, des tonnes de photos usées
Et puis ton sourire trop longtemps figé
J'peux plus, ou plus pareil
Alors chaque jour je me tue même un peu plus que la veille
Et je tue le temps parfois mal,
Là-haut tu le sens, je le sais
Mais tu me manques bébé tu me manques

Un ange dans le ciel
Ouais, seigneur accueille un ange de plus
Un ange dans le ciel
Vivi je t'es dis pas adieu mais a plus
Un ange dans le ciel
Un ange de plus
Un ange dans le ciel
Vivi, pour toi j'ai fais pleurer ma plume

Toi et moi on a tout fait
Toujours prête à me donner ton oxygène dans les moments où tu sentais que j'étouffais
T'étais prête à tuer si on me touchait
Prête à décrocher la lune même si je la voulais
On a grandi ensemble, construit ensemble
Traversé les pires moments
Vieillir ensemble c'est c'est ce qu'on voulait même si on était plus ensemble
On s'en foutait c'est ce qu'on visait
Tu te rappelles, nos fous rires, nos premiers instants, ton sourire
Les moments de silence qui voulaient tout dire
Et on pouvait se nourrir l'un de l'autre
Ouais, tellement j'étais toi t'étais moi
Et ça nos proches en étaient témoins
T'étais ma vie, mon coeur et mon sang
T'étais mes tripes mon moteur et mon sens à tout ça
Alors depuis je tue le temps parfois mal et de la haut tu le sens
Je le sais bébé mais tu me manques

Qu'est-ce que je peux dire de plus
À par qu'il n'y a pas qu'à moi que tu manques
C'est un gouffre que t'as laissé Vivi
Tu sais qu'aujourd'hui y'a pas que mes nuits à moi que tu hantes
Pour Fatou aussi y'a plus d'été
T'en fais pas Vivi non t'en fais pas
On va relever la tête
Je sais que t'aurais voulu nous voir plus forts
Alors on va faire ce qu'il faut pour s'en remettre
Bébé t'inquiète

 


" Reposez en paix "
Corneille – « Le marchand de rêves » - 2006
 
Reposez en paixundefined
Vos
amis du Nord m'ont soigné
Tout va bien, j'ai manqué de rien
Vraiment je vais bien

Tu peux dormir en paix, Maman
J'ai trouvé ta belle-fille, Maman
Je serai avec elle comme père avec toi, Maman

À part ça, j'ai dîné à l'Élysée, Maman
J'ai même chanté avec Charles, Maman
Et tout ça les pieds sur terre
Je tiens ça de toi, Maman

Père, tout comme toi, je rêve de refaire le monde
Père, tout comme toi, je rêve un peu de trop
Mais ta fin me réveille dès qu'il faut

Reposez en paix
Des amis du Nord m'ont aimé
Tout va bien dès qu'ils chantent mes refrains
Oui vraiment, je vais bien

À part ça, on m'appelle Monsieur des fois, Maman
Ou Marchand de rêves parfois, Maman
Et tout ça les pieds sur terre
Je tiens ça de toi, Maman

 
 
 
 
" Nan's song"
Robbie Williams – "Escapology" - 2005
 

You said when you'd die that you'd walk with me every dayundefined
And I'd start to cry and say please don't talk that way
With the blink of an eye the Lord came and asked you to meet
You went to a better place but He stole you away from me

And now she lives in heaven
But I know they let her out
To take care of me

There's a strange kind of light
Caressing me tonight
Pray silence my fear she is near
Bringing heaven down here

I miss your love I miss your touch
But I'm feeling you every day
And I can almost hear you say
'You've come a long way baby'

And now you live in heaven
But I know they let you out
To take care of me

There's a strange kind of light
In my bedroom tonight
Pray silence my fear she is near
Bring your heaven down here

You taught me kings and queens
While stroking my hair
In my darkest hour I know you are there
Kneeling down beside me
Whispering my prayer

Yes there's a strange kind of light
Caressing me tonight
Pray silence my fear
She is near
Bringing heaven down here

The next time that we meet
I will bow at her feet
And say wasn't life sweet
Then we'll prepare
To take heaven down there

 


Autres Articles :

Musique et Chansons

  1. Extraire Instrumental Karaoke avec Audacity, Tutoriel, Enlever Chant
  2. Zazie « Je suis un homme » : non, l’homme n’est pas le roi des cons
  3. Le Chanteur de slam : Grands Corps Malade - ‘Midi 20’
  4. Fougue et idéalisme en Chanson : « Elle avait 17 ans » Jean-Jacques Goldman



Repost 0
11 mai 2006 4 11 /05 /mai /2006 21:59
 
 
Christophe Willem - Nouvelle Star
 



Il ne ressemble à personne, il ne ressemble qu’à lui-même. On a beau cherché une comparaison, on a beau se demander chez qui a-t-il puisé tout ce talent, on ne trouve qu’une seule réponse : en lui-même. Christophe Willem.  Une vingtaine d’année, un physique atypique, une personnalité unique, et une voix en or à couper le souffle. Il n’a pas un coffre à la Florent Pagny, il n’a pas la voix roque d’un Garou, il n’a que sa voix à lui, qui nous porte et nous emporte à chaque passage télévisé. Christophe Willem est un des candidats qui participe à l’émission de « recruteur » « La Nouvelle Star". Vous savez, une sorte de « Star’Ac » mais sans le côté people. La seule comparaison que j’ose lui trouver, c’est avec Goldman. Il a sa simplicité, son intelligence, son charisme, et tout cela dans un jeune corps frêle au style extra-terrestre et lunaire. Christophe Willem. Même son prénom reflète une banalité contrastante avec toute l’émotion, le talent et l’intelligence musicale qu’il dégage.  Il chante tout, et chaque interprétation est synonyme et essence de perfection, d’originalité et de fraîcheur. L’oreille absolue, je ne sais pas. La sensibilité absolue. On le catégorisera facilement en interprète de variété pourtant aucuns styles ne lui échappent.  Enfin une vraie révélation issue de la télé-réalité soupirera-t-on. Je ne sais que penser de cet artiste. Comme beaucoup, j’ai extrêmement hâte qu’il enregistre son premier album pour découvrir quelle voie musicale il choisira, pour écouter encore et encore, ce timbre, ces notes, cette expression, comme sortis de nulle part mais qui nous emmènent partout.  
 
Je pense que les spectateurs de « La nouvelle star » sont tous unanimes concernant le talent de ce nouveau « petit-grand bonhomme ». Et pour ceux qui ne le connaissent pas encore, je vous invite à découvrir ses prestations musicales à travers les nombreux sites qui lui sont déjà consacrés :
 
Vous y retrouverez les enregistrements des chansons suivantes :
 
 
  • Last dance "Donna Summer"
  • Born to be alive "Patrick Hernandez"
  • La chanson des vieux amants "Jacques Brel"
  • Pour ne pas vivre seul  "Pour ne pas vivre seul"
  • Celine Dion   "My heart will go on"
  • Barbra Streisand   "Memory"
  • Jackson 5  "I want you back"
  • Whitney Houston « I will always love you”
  • Michel Polnareff  “Goodbye Marylou »
  • Frank Sinatra New York, New York
  • Gloria Gaynor  “I am what i am”
  • Boney M Sunny”
  • Patrick Juvet « Où sont les femmes »
  • Cindy Lauper « True colors »
  • Plastic Bertrand « Ca plane pour moi »
  • Emmanuel Moire ( Le roi soleil ) « Etre à la hauteur »
  • Tracy Chapman « Talkin’ about the revolution”
  • Des’ree « Strong enough »
  • Claude François « Cette année là »
  • Teri moise « Je serais là »
 
Si vous avez un avis, une intuition, une idée d’où cet artiste étonnant, surprenant, édifiant, impressionnant, peut puiser son inspiration et son talent, je serais ravie de vous lire et de partager avec vous ces émotions qu’il fait naître en nous.
 
Spéciale dédicace à tous ses milliers de fans naissants, à tous les spectateurs participants aux émissions, lui faisant une ovation gigantesque à chaque fois, à tous les artistes de l’ombre qui méritent d’être connus et reconnus, et à toi, cher Christophe Willem, qui amène une fraîcheur immense au paysage musicale français.

Post Scriptum du 2 avril 2008 :

Bien entendu, aujourd'hui, tout le monde connait Christophe Willem, 2 ans ont passé, et vous pouvez le découvrir à travers son premier album " Inventaire", suivi de la même version en live acoustique intitulé " Tout en acoustic", ainsi qu'un peu partout sur le net, et en vidéo sur youtube, dailymotion et compagnie ;) Et sur son blog myspace : http://christophewillem.spaces.live.com


Bonne écoute !


Autres Articles :

Christophe Willem

 

  1. Christophe Willem, Skye, Nouvel Extrait ‘Trash’, Duo, Album ‘Berlin’
  2. Christophe Willem ‘Berlin’ : Nouveau Titre, Nouvel Album,Paroles,Chanson
  3. Le DVD Musical de l’Année 2009 : Christophe Willem « Fermeture pour rénovation »
  4. Album Photo Christophe Willem



Repost 0
3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 10:10

Genève...

Le parc de la Grange.

 fleur mauve rose

Les jardins fleurissent...

tulipe jaune et rouge

Les enfants sont aux anges...

enfant football joue ballon

Les adultes en contemplation face au port...

touristes port phare bateau lac geneve

Moi, petite face à la Cathédrale...

colonne temple cathedrale de geneve

Et curieuse face aux genevois...


garcon skate board gens rue ville



Autres Articles :

 

 

Haute-Savoie

 

  1. Raquettes à Neige : le vrai sport de montagne lors des Vacances d’hiver
  2. Immobilier Haute-Savoie : Beau T2 – Rénovation de Qualité
  3. Restaurant « O’Planet O’Grill » : la Bonne Table Tex Mex – Grill à Evian les bains
  4. La Belle Vie à Thonon et Evian-les-bains – Haute-Savoie
  5. La Beauté du Coucher de Soleil sur le Lac Léman
Repost 0
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 09:34


Jean Jacques Goldman
 


A chaque épisode de la vie correspond une chanson de Goldman. Jeunesse rime souvent avec idéalisme. Alors si vous avez entre 15 et 25 ans, que vous avez la tête pleine d'étoiles mais que le monde s'acharne à vouloir vous faire redescendre sur terre, vous vous reconnaitrez surement dans cette sympathique chanson !
 
 
Spéciale dédicace à tous les rêveurs et idéalistes de notre petit planète !
 
 
 
"Elle avait 17 ans"
 
Jean-Jacques Goldman
Année 1993

Album : Rouge
All rights reserved.
 
A quoi tu rêves redescends
C'est comme ça, pas autrement
Faudra bien que tu comprennes
A chaque jour suffit sa peine
Après tout c'qu'on a fait pour toi
A ton âge, on s'plaignait pas
L'excès en tout est un défaut
T'as pourtant pas tout c'qui te faut ?"

Ca devrait être interdit
Tous ces mots tranchants comme des scies
Antidotes à la vie, à l'envie
Mais quelle est sa maladie ?


Elle avait dix-sept ans, elle avait tant et tant de rêves à vivre
Et si peu l'envie de rêver, comme ces gens âgés qui tuent le temps
Qu'ils n'ont plus, assis sur des bancs

Dix-sept ans, elle dérivait à l'envers loin des vérités avérées
Elle disait qui vivra verra, et moi je vivrai, vous verrez !


"Méfie-toi de tes amis
Dans la vie pas de sentiment
On ne vit pas avec des si
Y'a les gagnants et les perdants

T'as trop d'imagination
Mais garde un peu les pieds sur terre
Faudra qu'tu t'fasses une raison
Attends, tais-toi, mais pour qui tu t'prends ?"


Elle aimait pas les phrases en cage
Etre sage, pas le courage
Elle disait quitte à tomber de haut
Qu'elle vendrait chèrement sa peau


Elle avait dix-sept ans
Elle prenait la vie comme un livre qu'elle commencait par la fin
Ne voulait surtout pas choisir pour ne jamais renoncer à rien

Dix-sept ans
Elle était sans clé, sans bagage, pauvres accessoires de l'âge
Elle voulait que ses heures dansent au rythme de ses impatiences


Face à tant d'appétit vorace
Que vouliez-vous que j'y fasse ?
Repost 0
11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 09:34


hoaxbuster.com
 


J’ai reçu un étonnant mail à faire suivre la semaine dernière. Une histoire soi-disant vraie, un fait divers étranger assez choquant et qui ne laisse pas indifférent.  Voici ce mail :!.com

 

Objet : islam et intolérance !!!

Elle est dure la loi de la Charia !!! Merci de lire le texte avant d'ouvrir les photos... c'est inhumain !!! A l' heure où on nous les casse avec des caricatures parues ...
« Un enfant de 8 ans, attrapé sur un marché en Iran pour avoir volé du pain, est puni sur place au nom de l'islam. Son bras sera écrasé par une voiture. Il en perdra l'usage définitivement.
Religion de paix et d'amour, disent-ils? »

 

 

 

 

 

 enfant voleur en iran

enfant voleur en iran

enfant voleur en iran

enfant voleur en iran

enfant voleur en iran

enfant voleur en iran

Choquant non ? Vous devez vous demander comment de telles choses sont encore possibles de nos jours ou vous pensez de façon plus sceptique que ces photos doivent être truquées dans le but de choquer les esprits. Je vous accorde le bénéfice du doute mais votre réaction n’aurait peut-être pas été la même si je n’avais pas introduit le mail en parlant d’une histoire « soi disant vraie ». Où se trouve donc l’imposture me direz-vous ? En fait, ces photos sont belles et bien réelles et non truquées. Mais elles ont été « manipulées » pour faire circuler une propagande anti-islamiste.

Tout d’abord, on peut noter quelques détails sur les images qui permettent de mettre en doute la véracité de cette histoire si horrible, ensuite, la série de photos n’est pas complète. Remarquez déjà la couverture qui est placée sous le bras de l’enfant ; n’est-ce pas étrange ? Pourquoi placer une couverture sous le bras d’un enfant que l’on va torturer ? Voyez ensuite cet homme à côté de l’enfant, qui tient un micro ; pourquoi a-t-il un micro ? Peut-être que les punitions sur place publique en Iran sont animées comme un spectacle de rue mais quand même….c’est intriguant. Mais ce qui discrédite totalement cette histoire, c’est un dernier cliché qui n’a pas été joint au mail, volontairement comme on peut l'imaginer. Le voici :

enfant voleur en iran

 
 
L’enfant semble en pleurs ou très apeuré mais son bras est intacte et ne porte aucunes séquelles. Quel est donc le fin mot de l’histoire ?  Les détails  sont difficiles à certifier mais le fait que cet enfant fut torturé au nom de la loi islamique est formellement démenti.  La supercherie a été démantelée par deux internautes fouineurs, en faisant de simples recherches à partir du nom de l’auteur des photos inscrit sur celles-ci. L’intox sera ensuite relayée par le site www.hoaxbuster.com, spécialisé dans la révélation de canulars circulant sur Internet. Il s’avèrera que cette scène n’était en fait qu’une démonstration de force organisé par certains hommes en Iran afin de gagner un peu d’argent.  Et que l’histoire n’a absolument rien à voir avec l’Islam et ses lois.
 
C’est de la pure propagande et c’est pour condamner ce genre de détournement si facilement médiatisé via Internet que cet article a lieu. Il est évident que nous, simples internautes, n’y sommes pour rien dans la création de ces canulars mais nous sommes un maillon de la chaîne de diffusion de cette propagande. Car lorsque l’on reçoit ce genre de courrier, certains d’entre nous repèrerons la tentative d’abuser de notre crédulité, mais d’autres, plus sensibles, se laisserons duper et emporter par la vive émotion que procurent ces images. Ils feront suivre ce mail le plus largement possible, motivée par la légitime intention d’informer son entourage sur des faits divers importants. En l’occurrence, nul besoin d’être raciste pour diffuser ce message portant l’idée que Islam = horreur. J’en suis l'exemple typê de part mes origines étrangères et mon métissage, car j’ai fais suivre ce mail sans me poser de questions. La seule sensibilité des destinataires de ce type de message, suffit à inconsciemment faire d'eux, des maillons d'une chaîne propagandiste et du raciste.
 
Les seuls remparts que l’on puisse ériger face à ces abus de confiance et ces messages mal intentionnés, sont la connaissance, la curiosité, l’objectivité, la critique et le doute. Restons vigilants et prenons garde aux manipulations que tous les médias peuvent recéler. Aussi bien la presse que la télévision et Internet, nous bombardent d’informations en tous genres que l’on avale parfois sans trop se poser de questions et qui influencent nos pensées, nos idées, nos actes et nos choix sans que l’on s’en rende compte. Soyons observateurs, critiques, et ne nous laissons pas manipuler par les médias. Ayons une opinion propre et personnelle et agissons en connaissance de cause. Et le moyen concret de faire barrage aux intox Internet est de vérifier via www.hoaxbuster.com que vous transmettez une réelle information à vos contacts.
 
Pour conclure,  voici une chanson qui illustre la réalité des abus médiatiques de façon beaucoup plus originale que moi.
 
 
C’est pas vrai.
Paroles et Musique: Jean-Jacques Goldman   2001  "Chansons pour les pieds"
© JRG - Columbia / Sony Music
 
Et partout ça mitraille
100 000 vérités
On jure on clame on braille
Ça vient d'tous les côtés
Mais... c'est pas vrai
Ça fait pas mal
Tu n'as pas changé
On ne sort jamais jamais de son quartier
C'était très bien
Moi je ne vote plus
Les politiciens sont tous corrompus
Tout va plus mal
C'est le grand capital
Je te le rendrai
C'est la destinée
C'est tel père tel fils
C'est maman ou putain
La femme de ma vie
Ça vous va très bien
Et partout ça mitraille
100 000 vérités
On jure on clame on braille
Ça vient d'tous les cotés
Radios et haut parleurs
Des chaînes par milliers
Et passent les rumeurs
Promis craché juré
Vérifié officiel certifié
Mais... c'est pas vrai
L'amour ça dure pas
Quelle soirée super !
T'es trop bien pour moi
Nous c'est pas pareil
Appelle on en parle
Quand tu veux tu passes
C'est inévitable, un jour on se lasse
Je ne démissionnerai pas, je le jure
Oh cette crème gomme vos vergetures
Tout se paye un jour
J'arrête quand je veux
C'est chacun son tour
Je fais ce que je peux
Refrain
Les diplômes n'empêchent pas d'être chômeur
C'est pas vrai
Les vaches sont herbivores
C'est pas vrai
Faut être un tueur pour réussir
C'est pas vrai
Là, normalement ça devrait marcher
C'est pas vrai
Ne quittez pas, un agent va vous répondre
C'est pas vrai
Sans piston on arrive à rien
C'est pas vrai
Molière est mort sur scène
C'est pas vrai
Ce joueur est intransférable
C'est pas vrai
Y'a plus de morale
C'est pas vrai
C'est à deux pas, y'en pour cinq minutes
C'est pas vrai
Je suis désolé
C'est pas vrai
Faites-moi confiance

Dans la vie, t'as les gagnants et les perdants
C'est pas vrai
Le national socialisme, c'est 1 000 ans de paix
C'est pas vrai
Pas de sélection à l'entrée de l'université
C'est pas vrai
Du passé faisons table rase
C'est pas vrai
Y'a de plus en plus de racisme
C'est pas vrai
I love you vous êtes vraiment super
C'est pas vrai
C'est mon choix
C'est pas vrai
La pravda
C'est pas vrai
Ce sont des victimes de la société
C'est pas vrai
Je te rappelle sans fautes
C'est pas vrai
Ils font tous pareil
C'est pas vrai
C'était mieux avant
C'est pas vrai
Une de perdue, 10 de retrouvées
C'est pas vrai


Sources " Enfant voleur en Iran" :

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=46218

http://moutons.karma-lab.net/node/31

http://www.axxter.net/index.php/2005/12/20/19-lhorreur-iranienne)

 

http://www.littlegreenfootballs.com/weblog/?entry=18085

 


Petit clin d'oeil à mon pertinent voisin Julien.V, d'Evian-les-bains, qui m'a fait découvrir hoaxbuster et ma propre erreur ;)



Autres Articles :

Philosophie

 

Musique et Chansons

 

  1. Extraire Instrumental Karaoke avec Audacity, Tutoriel, Enlever Chant
  2. Zazie « Je suis un homme » : non, l’homme n’est pas le roi des cons
  3. Le Chanteur de slam : Grands Corps Malade - ‘Midi 20’
  4. Le Deuil en Chanson : Un Ange dans le ciel, Reposez en Paix, Nan’s Song
  5. Fougue et idéalisme en Chanson : « Elle avait 17 ans » Jean-Jacques Goldman



Repost 0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 12:51

 

bonheur photo





Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, l'heure est venue pour nous, hommes et femmes en guerre avec la joie de vivre, de prendre notre vie et notre bonheur en main. M'enfin ! Ne nous laissons pas dominer par une vie pleine d'obstacles et de petits désagréments ! Certains disent que le bonheur n'est pas une quête en soi mais s'accomplit au travers d'une succession de savoureux moments au quotidien. Cela est vrai mais mérite un approfondissement. Car ces petits bonheurs du quotidien ne suffisent malheureusement pas à combler nos vies pleine d'embûches et à nous mener vers une plénitude intérieure des plus totales.

            Je vais donc partager avec vous la pyramide de Maslow d'un célèbre psychologue du début du 20ème siècle, monsieur  :

« considéré comme l'un des principaux meneurs de l'approche humaniste, surtout connu pour son explication de la motivation par la pyramide des besoins qui lui est attribuée. Maslow s'est surtout intéressé aux motivations « supérieures » de l'homme dans sa hiérarchie et aux états de plénitude ainsi qu'aux fondements de la santé psychique »
            Vous constaterez donc que nous avons à faire à un homme de renom qui s'est sérieusement penché sur la question.  Mais qu'est-ce donc que cette pyramide des besoins ?
« Sa hiérarchie des besoins signifie que l'homme n'atteint le plein développement de son psychisme que s'il est satisfait sur tous les plans : physiologie, sécurité, amour (appartenance), estime (reconnaissance) et accomplissement de soi »  Wikipédia.org

 Nous y voilà donc, « le plein développement de notre psychisme », ce que j'appelle plus communément, le bonheur, ce fameux concept après lequel on court tous. Voyons donc cette fameuse pyramide :

Pyramide de Maslow

La base de la pyramide représente les besoins primaires, ceux à satisfaire avant toute chose, et le sommet représente la dernière étape menant au bonheur. Chaque niveau n'étant accessible que si le besoin précédent a été satisfait. On ne cuisine pas un gâteau à la crème en commençant par y mettre la cerise ;) Voici donc une petite explication de texte pour que chacun puisse mijoter un petit plat à sa guise.

 

  • Besoins physiologiques   

Le besoin primaire par excellence : boire et manger à sa faim. Que voulez-vous accomplir le ventre vide ? On peut facilement le constater pendant une journée de travail. En matinée, sous les coups de 11h, quand la faim nous tord le ventre, quoi de plus difficile que de se concentrer sur son travail et d'être à plein régime ? Première préoccupation primordiale à avoir donc, bien se nourrir, sainement et quotidiennement.

 

  • Besoin de sécurité   

Avoir le ventre plein, c'est un premier pas vers la bonne santé. Et santé rime avec sécurité. Prenez soin de votre corps et de votre esprit. Protégez vous contre les dangers de la vie. Aussi bien des agressions des hommes que ceux de la nature. Cela commence par avoir un toit sur la tête pour se prémunir contre les forces de la nature. Et qui dit avoir un toit et manger à sa faim, dit travailler dur. Alors tous au boulot ! Et une fois bien au chaud, entretenez votre corps et prenez en soin. Quand la santé va, tout va !

 

  • Besoin d'amour et d'appartenance  

Avoir un toit, c'est bien, le partager avec quelqu'un, c'est mieux. De même que préparer un bon repas, c'est bien, le partager avec des amis, c'est le paradis !  Ainsi va la troisième étape : se trouver une moitié et de bons amis. Se sentir bien au sein d'un groupe qui a les mêmes motivations, le même état d'esprit, les même buts, qui vit les mêmes choses que nous, cela permet d'échanger, de communiquer, de se soutenir et d'évoluer.  

 

  • Besoin d'estime  

Alors, nous voilà nourri, logé, en bonne santé,  amoureux et accompagné, que nous manque-t-il encore ? De la reconnaissance ! On travaille si dur pour subvenir à nos besoins, on est si gentil avec notre chéri(e) et nos amis, on peut bien avoir une récompense quand même. Quand les besoins matériels sont comblés, il est temps de s'occuper de son ego. Faites vous plaisir, osez demander une augmentation à votre patron, exigez que votre ami(e) vous flatte et reconnaisse à quel point vous êtes un(e) amant(e) merveilleux(se) et faites avouer à vos amis combien vous êtes d'une écoute et d'un soutien indispensable. Et n'hésitez pas non plus à vous regardez le nombril.  Vous êtes fier de votre parcours et de vos réussites ? Et bien criez le haut et fort ! On a tous besoin d'être reconnu, c'est humain, alors assumons-le.

 

  • Besoin d'accomplissement  

A ce stade, il ne nous reste plus qu'à nous accomplir à travers des loisirs, activités créatives, sport, engagement personnel, tout ce qui est un tremplin pour s'exprimer et se faire plaisir.  Allez-y, exprimez vous ! Racontez votre aventure ! Apprenez la musique, la peinture, écrivez, dansez, allez courir, frappez dans une balle, extériorisez vous ! Ca ne peut que vous faire du bien !

Et voilà le bout du tunnel, vous êtes enfin épanoui ! Certains franchiront toutes ces étapes en quelques années, et savoureront leur bonheur jusqu'à la fin de leurs jours, d'autres y passeront toute leur vie. Un long fleuve tranquille pour les uns, un parcours du combattant pour les autres, . « Chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve, chacun son destin.. ». Vous connaissez la suite ;)


Autres Articles :


Bouddhisme

 


Santé

 


Philosophie

 

 

 

Repost 0
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 12:53

 






« La philosophie est la nourrice sèche de la vie, elle veille sur nos pas mais ne peut nous allaiter. »

 

 

Voici donc quelques citations du Petit Philisophe de poche, qui peuvent aider chacun à veiller sur ses propres pas, à gérer sa vie en faisant face aux difficultés, dilemmes et questions existentielles qui se posent à nous tous les jours.

 

Tout d'abord, une base à intégrer pour gérer au mieux les relations humaines et en particulier celles entre les hommes et  les femmes :

 

« Les femmes viennent de Vénus, les hommes viennent de Mars. »

 

On peut le constater chaque jour. On se séduit, on s’aime, on échange mais on ne se comprendra jamais vraiment au fond. Ce qui tend à prouver qu’on ne provient décidemment pas de la même planète !

 

On entend souvent dire également :

 

« Il n’y a que la vérité qui blesse. »

 

Et il est vrai que l’on assiste souvent à des prises de bec lorsqu’une personne se risque à énoncer un avis un peu trop perçant, ainsi, Fernand Vanderem écrivit que :

 

« On a si peu l’habitude du vrai, que la moindre vérité, même la plus placidement émise, prend tout de suite un air d’insolence. »

 

Ainsi, on peut repérer la majorité des vérités émises à notre sujet en observant les réactions qu’elles inspirent en nous, à savoir, une douleur psychique, un coup donné à notre ego, ou autrement dit par Henri Duvernois :  

 

« La vérité ? Un coup de couteau qui peut débrider parfois une plaie, crever un abcès. »

 
Les vérités passent donc parfois pour des critiques injustifiées tant elles nous blessent spontanément mais il ne faut pas amalgamer critique et vérité.  Celui qui reçoit une vérité non avouée sera blessé, mais c’est celui qui émet une critique injustifiée qui est blessé à son tour.  On remarquera que l’on s’emporte parfois à critiquer une personne de façon virulente, sans qu’au fond, en y réfléchissant bien, nous ayons de vraies et profondes raisons légitimes de la critiquer. Cela signifie peut-être que ce que l’on critique est simplement le reflet d’une propre faiblesse personnelle. Et que comme le dit  Gustave Flaubert :

 

« On fait de la critique quand on ne peut pas faire de l’art, de même qu’on se met mouchard quand on ne peut pas être soldat. »

 

Il serait donc bon de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de s’emporter à critiquer les autres à tout va, car comme le dit l’anglais Owen Seaman :

 

« Qu'est-ce que la critique ? C'est le vil serpent de la jalousie qui rampe, laissant une trace visqueuse sur l'arbre de la science qu'il ne peut jamais espérer atteindre. »  

 

Mais personne n’est parfait ! Pourtant, on court tous après l’homme ou la femme idéal(e). Mais l’idéal peut être un concept subjectif et réaliste. L’idéal des uns n’est pas le même que celui des autres. Au même titre que l’idéal d’une femme peut être un grand artiste blond, riche et célèbre, cet « idéal subjectif » n’en est pas irréaliste pour autant. Eh oui Messieurs, Brad Pitt existe bel et bien ! Ce qui est irréaliste, ce sont les chances que notre douce inconnue idéaliste finisse ses jours avec Brad. Mais attention, comme Stendhal l’a si bien remarqué :

 

« L'idéal est un baume puissant qui double la force d'un homme de génie et tue les faibles. »

 

Et oui, car selon les caractères, la recherche de l’idéal peut devenir un moteur ou un poids qui nous enfonce dans les abysses.  L’un va tirer de son idéalisme une énergie débordante, imaginer mille et une manières d’atteindre son objectif, et l’autre, à court de ressources, d’imagination et de force, se laissera écraser par tous les obstacles que sa quête lui imposera. Mais courage ! Restons optimiste, et croyons en nos idéaux, en espérant que Chesterton dise faux lorsqu’il écrit que :

 

« L’humanité ne produit des optimistes que lorsqu’elle a cessé de produire des heureux. »

 

Je vous laisse méditer sur cette dernière citation…..

 

En vous remerciant pour votre attention !

 

Mais si toutefois, vous avez une âme masochiste ou que la quête de la connaissance de soi est votre credo, voici un conseil judicieux de la part de Saadi :

« Ne demande la vérité qu’à tes ennemis. »


Autres Articles :

 

Bouddhisme

 


Psychologie

 


Santé

 

Repost 0